En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » De St Barbe au Bégo
 

Actualités

Présentation

Les sections

Rétrospectives

Administration

Visites

 1296907 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

De St Barbe au Bégo

PLANTES ET NATURE

Compte rendu de la randonnée botanique du samedi 7 juillet 2018

De Sainte Barbe au Bégo

Grand beau temps pour cette septième sortie de l’année. Nous sommes 14 à affronter un soleil de plomb à peine tempéré par une très légère brise thermique, perceptible au sommet des dunes. Au rendez-vous Monique et Michel ont apporté quelques échantillons de plantes, collectées la veille sur d’autres sites de la région.

Un Chénopode hybride [Chenopodiastrum hybridum (L.) S.Fuentes, Uotila & Borsch] Amaranthaceae - Anciennement (†Chenopodiaceae) : Si les chénopodes (genres Chenopodium et Chenopodiastrum) ont survécu, leur famille a disparue. En 2012, les études en philogénétique de l’A.P.G. III, les ont reclassés dans la famille des Amaranthaceae. Une plante surtout adventice des cultures.
Un OEillet armérie ou oeillet velu (Dianthus armeria L.) Caryophyllaceae – Un petit oeillet délicat et élégant, pas si commun que cela... Photo 1
Un OEillet prolifère [Petrorhagia prolifera (L.) P.W.Ball. & Heyw.] Caryophyllaceae – Moins beau que le précédent, cet oeillet n’appartient pas au genre Dianthus mais au genre voisin des Petroraghia. Photo 3
La Gesse tubéreuse (Lathyrus tuberosus L.) Fabaceae – Exemplaire provenant du seul peuplement probablement connu en Morbihan. Photo 2
Le Crepis fétide (Crepis foetida L. ssp. foetida) - Asteraceae - Très rare en Morbihan. Photo 4
La Guimauve officinale (Althea officinalis L.) Malvaceae – Photo 4 - Appelée aussi Guimauve sauvage, c’est une plante médicinale, plutôt atlantique de zones humides et prés salés, assez peu commune chez nous mais présente du Danemark au Portugal. Un extrait de ses racines entre dans la composition de la confiserie.

photo1.jpg

Descente et chemin de la fontaine

Chardon Marie ( Silybum marianum (L.) Gaerthner) Asteraceae Photo 5
Ortie royale ou grande ortie (Urtica dioica L.) Urticaceae – Herbacée, vivace racines traçantes, fleurs unisexuées.
Ortie brûlante (Urtica urens L.) Urticaceae - Plus petite, annuelle et à racine pivotante.

photo2.jpg

Clématite vigne blanche = Herbe aux gueux (Clematis vitalba L.) Ranunculaceae Photo 6
Chélidoine 'Grand éclair' ou Herbe aux verrues (Chelidomium majus L.) Papaveraceae Photo 7

photo3.jpg

Vigne (Vitis vinifera L.) Vitaceae – Nous tombons sur une vigne à vin portant raisins verts, provenant sans doute d’un dépôt de jardin. Les botanistes reconnaissent 2 sous espèces distinctes de Vitis vinifera. La vigne sauvage Vitis vinifera ssp. sylvestris, appelée aussi Vigne des bois ou Lambrusque et la vigne de cuve Vitis vinifera ssp. vinifera, celle qui est cultivée depuis des millénaires et qui a donné naissance à de nombreux cépages. La première est considérée comme l’ancêtre ou le plus proche parent de la seconde. Parmi les différences entre les 2 plantes, la vigne sauvage est dioïque i.e. que les pieds sont mâles ou femelles. En revanche, la vigne cultivée porte la plupart du temps des fleurs bisexuées bien qu’il ne soit pas rare de trouver des ceps uniquement femelle. Enfin, les fruits de la vigne sauvage, présente sur tout le pourtour méditerranéen, sont moins riches en sucres, plus acides et plus amers. On fait cependant du vin dans certaines régions d’Italie (notamment l’Émilie-Romagne), avec des cultivars de la vigne sauvage. Souvent commercialisé sous le nom de Lambrusco. Il est moins alcoolisé que les autres vins mais il faut néanmoins le consommer avec modération.
Liseron des champs (Convolvulus arvensis L.) Convolvulaceae Photo 8
Folle avoine (Avena fatua L.) Poaceae
Avoine barbue (Avena barbata Link in Schrader) Poaceae
Molène noire (Verbascum nigrum L.) Scrophulariaceae Photo 9
Knautie ou Scabieuse des champs [Knautia arvensis (L) Coulter]
Ache faux-cresson [Apium nodiflorum (L.) Lag.] Apiaceae Photo 10

photo4.jpg

Sur les arrières dunes et zones humides

Liseron des Haies = Grand liseron [Calystegia sepium (L.) R. Br.] Convolvulaceae Photo 11
Helléborine des marais [Epipactis palustris (L.) Crantz] Orchidaceae Photo 12
Liparis de Loesel [Liparis loeselii var. loeselii (L.) L.C.M. Richard] Orchidaceae Photo 13

photo5.jpg

Spiranthe d'été [Spiranthes aestivalis (Poir.) L.C.M. Richard] Orchidaceae Photo 14
Lin purgatif (Linum catharticum L.) Linaceae Photo 15
Samole de valérand (Samolus valerandi L.) Primulaceae Photo 16
OEnanthe à feuilles de Silaus (OEnanthe silaifolia M. Bieb...) Apiaceae
Pulicaire dysenthérique [Pulicaria dysenterica (L.) Bernh.] Asteraceae Photo 17
Choin noirâtre (Schoenus nigricans L.) Cyperaceae Photo 18
Jonc des chaisiers ou Scirpe des lacs (Scirpus lacustris L.) Cyperaceae

Scirpe aigu [Schoenoplectus acutus (Muhl. ex J.M.Bigelow) Á.Löve & D.Löve] Cyperaceae
Euphraise rouge [Odontites verna (Bellardi) Dumort.] Scrophulariaceae / Orobanchaceae Photo 19

photo6.jpg

photo7.jpg

photo8.jpg

Silène cure-oreille (Silene otites L.) Caryophyllaceae Photo 20
Epilobe à petites fleurs (Epilobium parviflorum Schreb.) Onagraceae Photo 21
Immortelle des sables [Helichrysum stoechas (L.) Moench.] Asteraceae Photo 22
Linaire des sables ou Petite linaire (Linaria arenaria DC) Scrophulariaceae / Plantaginaceae Photo 24
Epilobe velu ou Epilobe hérissé (Epilobium hirsutum L.) Onagraceae Photo 23

photo9.jpg

Marisque [Cladium mariscus (L.) Pohl.] Cyperaceae Différente des joncs, cette plante des rivages et marais au feuillage très coupant a des inflorescences en ombelles, étagées le long de la tige qui sort d’une gaine très développée. Photo 25
Jonc à fleurs obtuses (Juncus subnodulosus Schrank) – Juncaceae
Jonc maritime (Juncus maritimus Lam.) Juncaceae - Tiges sans feuilles, fleurs en panicules allongées surmontées d’une grande bractée raide et piquante. Photo 26
Jonc des chaisiers ou Scirpe des lacs (Scirpus lacustris L.) Cyperaceae – Plante qui fut très employée pour l’empaillage des chaises.
Bartsie visqueuse [Parentucellia viscosa (L.) Caruel] Scrophularaiaceae / Orobanchaceae - Plante hémiparasite c'est-à-dire que ses racines se greffent à l’occasion sur celles d’une plante voisine pour la parasiter. Photo 27

photo10.jpg

Orchis pyramidal [Anacamptis (L.) L.M.C. Richard ] Orchidaceae Photo 28
Renouée persicaire (Persicaria maculosa Gray) Polygonaceae Photo 29
OEnanthe safranée (OEnanthe crocata L.) Apiaceae Photo 30

photo11.jpg

Cirse des champs [Cirsium arvense (L.) Scop.] Asteraceae – Adventice des cultures Photo 31
Inule conyse (Inula conysa DC) Asteraceae Photo 32
Nerprun alaterne (Rhamhus alaternus L.) Rhamnaceae Photo 33

photo12.jpg

Bords de piste cyclable du Bégo

Lyciet commun (ou L. de Barbarie) (Lycium barbarum L.) Solanaceae – Grand arbuste méditerranéen Photo 34
Mauve musquée (Malva moschata L.), Malvaceae – Mauve arbustive au feuillage très découpé. Photo 35

photo13.jpg

Aigremoine eupatoire (Agrimonia eupatoria L.) Rosaceae
Vipérine commune (Echium vulgare L.) Boraginaceae
Cardère = Cabaret des oiseaux (Dipsacus fullonum L.) Dipsacaceae / Caprifoliaceae

photo14.jpg

Molène 'Bouillon blanc' (Verbascum thapsus L.) Scrophulariaceae Photo 39
Grande ciguë (Conium maculatum L.) Apiaceae Photo 40
Roquette bâtarde (Hirschfeldia incana Moench.) Brassicaceae Photo 41

photo15.jpg

Plantain des sables (Plantago arenaria Waldst.et Kit.) syn. P. scabra – Plantaginaceae Photo 42
Saponaire officinale (Saponaria officinalis L.) Caryophyllaceae – Herbacée vivace de la famille des oeillets. Photo 43

photo16.jpg

La plus grande zone naturelle de Bretagne


A Carnac, nous avons la chance de nous trouver à proximité de zones naturelles assez exceptionnelles. Bien des régions ne possèdent pas de tels trésors, en raison d’une urbanisation excessive et liberticide pour les amoureux de la nature.
 

L’arc dunaire ‘Gâvres-Quiberon’ et ses zones humides associées, est un des 41 ‘Grands Sites de France’ dont 17 sont labellisés. Trois sont en région Bretagne : la ‘Pointe du Raz’, les ‘cap Erquy - cap Fréhel’ et l’arc dunaire ‘Gâvres-Quiberon’. Seule la pointe du raz a reçu le label national ‘Grand site’. Les deux autres sont engagés dans un processus de labellisation et ne recevront le label qu’après l’achèvement des travaux d’aménagement et de protection.

Le massif dunaire allant de Gâvres à Quiberon est le plus grand massif dunaire de Bretagne : près de 2 500 ha d’un seul tenant. Il s’agit du plus grand espace naturel du littoral breton.

Sa surface a été portée récemment à 2.808 ha par l’adjonction de petites zones annexes, telle celle de ‘Crucuno – Er Varquez’ en Erdeven.

Zone déclarée Natura 2000, le grand site est gérée par le Syndicat mixte ‘Gâvres –Quiberon’ (dans lequel les huit communes riveraines sont représentées) créé en 1997 dans le cadre du « Programme européen LIFE » sur proposition initiale du département (C.A.U.E.) de 1993.

La démarche de LIFE et de Natura 2000, concerne en premier lieu les habitats, les oiseaux et les plantes rares. Le réseau « Grands sites » a une approche qui englobe la notion de monument national naturels ou culturels et se rapproche du concept des « National Monuments » américains.

Pour plus de renseignements voir les sites internet : grands sites de France, Natura 2000, Life-nature, Gâvres-Quiberon, etc.

¤¤¤¤¤¤¤


Date de création : 20/07/2018 @ 15:37
Catégorie : Rétrospectives - Sorties Botaniques-Année 2017-2018

Vous êtes ici :   Accueil » De St Barbe au Bégo

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Foyer Laïque de Carnac - Association loi 1901 - Tél : 02.97.52.63.48 - foyerlaique.carnac@free.fr